Pourquoi Potez Aéronautique a fait le choix de l’ERP Helios ?

Alors que Potez Aéronautique avait développé jadis un logiciel ERP interne, qui dépendait d’une personne, le groupe d’Aire-sur-l’Adour (Landes) a rapidement constaté que cette situation était devenue « un point critique ». C’est la raison pour laquelle il a été décidé de basculer sur un ERP du marché, « de manière à pérenniser l’outil d’organisation de notre société et garantir sa sécurisation », évoque Nicolas Sornet, responsable informatique chez Potez Aéronautique.
En choisissant le logiciel aéronautique Helios ERP, de Clip Industrie, les utilisateurs ont découvert un ERP « très abouti sur la partie usinage mécanique », qu’il s’agisse du secteur de l’aéronautique et même de celui de la sous-traitance industrielle plus globalement.
Parmi les fonctionnalités indispensables d’Helios ERP, Potez Aéronautique apprécie particulièrement « l’analyse de couverture », car « la complexité de nos nomenclatures fait que, sans cet outil, nous ne pourrions pas être efficace, affirme ce fabricant d’éléments d’aérostructures. Ce seul outil nous permet de mettre en cohérence notre supply chain où chaque service trouve la donnée (quantitative et temporelle) en adéquation avec le carnet de com- mande client. In fine il permet naturellement d’améliorer nos taux de service ». Un autre point fort soulevé par l’entreprise qui travaille à la conception d’une porte passager d’un prototype d’avion 100 % électrique, est le système EDI natif pour le secteur aéronautique.
« Sans cela, il est compliqué d’être efficace et réactif… D’autant que nous utilisons le portail Airsupply à la fois comme sous-traitant et donneur d’ordre », témoigne Nicolas Sornet.

« S’adapter aux conditions changeantes du marché »

Actuellement, les équipes de Potez Aéronautique travaillent à l’intégration du nouveau module de FAI disponible dans la dernière version d’Helios ERP, « beaucoup plus complet que le précédent », et à celle du PDP (Programme de production). « Nous avons également décidé de déployer plus largement le pilote d’atelier, pour ne pas le circonscrire qu’à l’activité de production, ajoute-t-il, mais l’étendre également à nos fonctions supports, c’est-à-dire hors production, comme le service des méthodes, par exemple. »
Pour le constructeur aéronautique, Helios ERP est un outil central qui lui permet de s’organiser pour « s’adapter aux conditions changeantes du marché ». Conscient que « l’ERP ne peut pas être expert dans tous les domaines », Potez Aéronautique investit également dans des solutions métiers et expertes qu’il considère hors périmètre de l’ERP.
« Ainsi, le modèle Best-of-Breed que nous privilégions, impose l’implémentation d’interfaces intégrant de l’intelligence, du temps réel et garantissant la robustesse de l’information (pas de double saisie). Nous apprécions particulièrement ce côté agile d’Helios ERP ainsi que sa capacité à se connecter et à échanger de l’information avec d’autres systèmes. »

Pour plus d'informations : http://www.potez.com/

Article extrait de Machine Production Hors Série Aéronautique N°10